Search:
A+  A-   Nous joindre

 

Historique de l'École élémentaire catholique Paul VI :

Le 18 février 1964, la Commission des écoles séparées de Hawkesbury, dont le président était alors M. Noël Berthiaume, autorise son administrateur, 
M. Yvon Lahaie, à entreprendre les démarches nécessaires auprès du Ministère ontarien de l'Éducation pour obtenir la permission de remplacer les écoles Sacré-Coeur et St-Joseph inadéquates et dangereuses quant à la sécurité des élèves qui les fréquentent quotidiennement.

Après avoir obtenu les renseignements et les autorisations nécessaires, la C.E.S. va véritablement de l'avant et retient les services des architectes Leblanc et Martin de Cornwall. L'école serait érigée sur le terrain de l'école Sacré-Coeur et comprendrait les locaux administratifs de la Commission des écoles séparées. Moins d'une année plus tard, le 2 novembre 1966, la C.E.S. appelle des soumissions et accorde un contrat de 1,008,900$ à la firme de construction Sinclair Supply Limited. Six jours après, lors d'une réunion spéciale, la C.E.S. décide que la nouvelle école portera le nom de Paul VI.

La partie académique de l'école Paul VI a été complétée à temps pour le début de l'année scolaire 1967-68, tandis que la section administrative a été achevée au début de l'été 1967. On a dû attendre la fin de l'année académique 1966-67 pour démolir le couvent Sacré-Coeur, emplacement des quartiers administratifs. La démolition de l'académie St-Joseph s'est faite un peu plus tard.

Le personnel administratif de l'école bénéficie d'un bureau pour le directeur, un bureau pour la direction adjointe, un bureau pour les orienteurs, un bureau pour l'infirmière, deux salles d'attente, une salle d'entrepôt et de machines à imprimer, ainsi que des bureaux pour les professeurs de musique et d'éducation physique.

Les concierges y ont également une salle de travail et une salle de repos avec cuisinette. Ces quartiers généraux des concierges ont été inclus à l'intention de tous les concierges au service de la C.E.S.

La section administrative réservée à la Commission des écoles séparées comprend une salle de réunion, le bureau de l'administrateur, la salle générale de travail, une salle d'attente, le bureau de l'officier d'assiduité, une cuisinette, une voûte et l'entrepôt général.

L'édifice comprend trois planchers dans sa partie administrative et deux dans sa section académique. Le sous-sol de l'administration comprend une salle d'entrepôt pour desservir toutes les écoles sous la juridiction de la C.E.S..

L'école proprement dite comprend 28 salles de classes régulières, deux classes de jardins d'enfants, une salle de musique, une bibliothèque, un laboratoire, une salle d'économie domestique, un atelier, une salle à dîner, une salle de réunion pour les professeurs, avec une cuisinette, ainsi qu'un gymnase double avec mezzanine.

Chant thème en 1967 :

1967, bien sûr, marquait l'ouverture de l'école Paul VI mais un événement international se tenait presqu'à nos portes cet été-là : l'Expo 67 de Montréal. On se souviendra de la chanson-thème de l'événement : «Un jour, un jour», une composition de Stéphane Venne. Sur la même mélodie, un élève de 8e année, Larry-Michel Demers, a composé un texte parallèle pour célébrer l'ouverture de l'école.

Paul VI, Paul VI, c'est mon école,
École de joie et de bonheur;
Paul VI, Paul VI, c'est mon école,
École de foi et d'ardeur.

D'une rue à l'autre
Au coeur d'Hawkesbury,
Soyez des nôtres
Pour mieux la respecter. (bis)

Partout, de tous côtés,
Règne la fraternité,
Il y aura toujours
De la paix et de l'amour. (bis)

Dès notre enfance
À notre adolescence,
Nous sommes bien éduqués
Pour entrer dans la société. (bis)

Paul VI, Paul VI, école modèle,
Paul VI, Paul VI, pour lui et elle,
Paul VI, Paul VI, oh! Qu'elle est belle!

2018 © Tous droits réservés École élémentaire catholique Paul VI.
Politique de confidentialité |  Dernière mise à jour : 27 mai 2018